Imaginez votre organisme livré sans défense aux innombrables agressions extérieures. Infections virales et autres bactéries auraient tôt fait de sortir victorieuses de ce combat inégal dont l’issue finale serait dramatique. Heureusement, dans la vraie vie, notre corps lutte avec succès contre les pathologies en mobilisant ses fameuses défenses immunitaires qui sont de quatre natures :

  • Les microbiotes (peau, intestin, muqueuses)
  • Les Barrières chimiques (sébum, enzyme, secrétions acides)
  • La Barrière physique (couche cellulaire de la peau)
  • Le Système immunitaire (cellules de l’immunité)

Voyons cela en détail…

QU’EST-CE QUE LE SYSTÈME IMMUNITAIRE ?

Une armée au service de notre santé

Souvent comparé à une armée, le système de défense de notre organisme est un dispositif très complexe capable de mobiliser plusieurs types de cellules et de produire des molécules qui vont répondre aux agressions. Il réagit face à des bactéries et à des virus en produisant des anticorps et des globules blancs spéciaux -les lymphocytes- qui reconnaissent les antigènes pour qu’ils soient détruits. Lors de cette réponse immunitaire primaire, des lymphocytes appelés cellule mémoire apprennent à reconnaître certains agents pathogènes créant ainsi une immunité de longue durée. C’est sur ce principe que fonctionne la vaccination, les cellules mémoires déclenchant plus rapidement une réponse immunitaire face aux agents qu’elles ont déjà rencontrés.

Innée et adaptative, deux types de défense

Le système immunitaire est composé de deux types de défense, la première, dite innée veille en permanence afin de détecter les cellules anormales ou infectées. Ce premier moyen, présent dès la naissance, fait intervenir des cellules et des molécules qui vont agir très rapidement au cours d’une réaction appelée la réaction inflammatoire.

La deuxième stratégie de défense développe une adaptation spécifique qui demande une période d’apprentissage de 4 jours pendant laquelle les agents indésirables sont identifiés et mémorisés pour mieux répondre à leurs futures attaques.

Elle fait intervenir les lymphocytes B et T qui jouent un rôle central dans cette immunité selon 2 modes d’action :

  • Réponse humorale : libération d’anticorps avec les lymphocytes B
  • Réponse cellulaire : mémoire immunitaire avec les lymphocytes T

Cette acquisition progressive explique pourquoi les enfants qui n’y ont pas encore été confrontés sont si sensibles aux éléments pathogènes.

D’où viennent les cellules de l’immunité ?

48 Chrono !

C’est le temps nécessaire à notre système immunitaire pour éliminer tout intrus de notre organisme.

Malheureusement, bien que particulièrement efficace, ce système n’est pas infaillible et pendant les périodes de fortes sollicitations un coup de pouce peut lui être très utile.

COMMENT LE RENFORCER ?

Microbiote intestinal, l’allié du système immunitaire…

Notre système immunitaire normalement capable de faire face aux agressions extérieures pour défendre notre organisme peut cependant être affaibli par de nombreux facteurs : le stress, des déficits nutritionnels, l’âge…

Un mode de vie sain !

Pour le soutenir, la première étape essentielle est d’adopter un mode de vie sain : manger équilibré et de saison, réduire sa consommation d’alcool, de tabac, bouger au minimum 30 minutes chaque jour et dormir au moins 7 heures par nuit.

Un microbiote équilibré !

La deuxième étape consiste à équilibrer le microbiote intestinal qui joue un rôle clé à différents niveaux : digestif, métabolique, immunitaire et même neurologique.

Longtemps appelé « flore intestinale », le microbiote intestinal regroupe près de 100 milliards de microorganismes. Parfois considéré comme un organe à part entière, ce microbiote joue un rôle capital dans le système de défense de l’organisme. Pourquoi ? Parce que notre système digestif est une des principales « portes d’entrées » de potentiels agents pathogènes au travers de notre alimentation. Ainsi, 70% du système immunitaire est porté par les ganglions mésentériques, raison pour laquelle en cas d’infection, nous avons souvent un inconfort intestinal : notre corps se défend !

Une bonne santé intestinale est donc primordiale dans la lutte contre les pathogènes. Pour la soutenir, les laboratoires Nutreov ont sélectionné des souches microbiotiques référencées par l’Institut Pasteur au sein de la Collection Nationale des Cultures de Microorganismes (CNCM). Des souches saines, qui viennent renforcer la barrière intestinale, et participer à un bon équilibre favorisant une assimilation optimale des actifs tels que vitamines et minéraux apportés par notre alimentation.

La phyto-nutraceutique pour une action complémentaire et complète !

De nombreux actifs sont utilisés pour leur action sur les défenses immunitaires. On peut notamment citer :

L’échinacée

L’éleuthérocoque encore appelé ginseng sibérien est classé parmi les agents immunomodulateurs. Elle augmente la résistance de l’organisme et favorise le bon fonctionnement du système immunitaire par la présence d’éleutherosides.

L’éleuthérocoque

L’échinacée pourpre se classe dans la famille des immunostimulants : elle stimule la phagocytose et favorise le bon fonctionnement du système immunitaire de par sa richesse en polysaccharides et flavonoïdes.

Les baies d’argousier

En complément les baies d’argousier du Tibet, traditionnellement consommées en médecine chinoise pour renforcer les défenses de l’organisme, apportent vitamine C et acides gras essentiels oméga 3 et 6.

La vitamine C

Elle rentre dans une centaine de réactions chimiques dans notre organisme. C’est un puissant antioxydant et un cofacteur pour une famille d’enzymes de biosynthèse et de régulation des gènes. Expérimentalement il a été montré qu’un déficit en vitamine C peut entraîner une altération de la phagocytose et de l’immunité cellulaire.

La vitamine D3

Les carences en vitamine D3 ont des répercussions sur le système immunitaire ; en particulier la vitamine D3 stimule l’activité des lymphocytes CD4 sécréteurs d’anticorps.

Action complémentaire
et complète !

La vitamine B6

La vitamine B6 joue un rôle dans un grand nombre de processus reliés au métabolisme des acides aminés et des protéines. Elle joue un rôle crucial dans la synthèse de certains anticorps, de l’hémoglobine et de certains neurotransmetteurs.

La vitamine B9

La vitamine B9 joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN) et des acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire. Elle joue notamment un rôle important dans la formation des globules rouges, le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies.

La vitamine B12

La vitamine B12 ou cobalamine est une vitamine qui intervient notamment dans les processus de division cellulaire dont la production des globules rouges. En prévenant l’anémie, elle maintient une bonne oxygénation et donc le bon fonctionnement des cellules de notre organisme, notamment des cellules de défenses immunitaire.

Le zinc

Le zinc contribue à la synthèse normale d’ADN et joue un rôle dans le processus de division cellulaire.

Le cuivre

Le cuivre est nécessaire à la prolifération des cellules immunitaires (lymphocytes T et polynucléaires neutrophiles notamment).

En complément, le cuivre et le sélénium aident à protéger les cellules contre le stress oxydatif car ils permettent de neutraliser l’attaque par les radicaux libres.

IMMUNEA® booste les défenses immunitaires

Afin de renforcer le système immunitaire tout en aidant à réduire la fatigue, la recherche des Laboratoires Nutreov, inspirée par la nature, a développé IMMUNEA®.

Une formule exclusive qui :

  • Contribue à soutenir les défenses naturelles grâce aux vitamines C, B9, B12 et D3 ainsi qu’au zinc, cuivre et sélénium.
  • Favorise la résistance de l’organisme grâce aux extraits d’échinacée, d’éleuthérocoque et de baies d’argousier.

Des souches microbiotiques (Saccharomyces cerevisiae var. boulardii et Bacillus subtilis CU1) ont été spécifiquement sélectionnées pour leurs vertus uniques. Elles sont dosées à 3 milliards d’Unité Format Colonies.